Flammarion Québec

Contact
Titre, auteur, ISBN, mots-clés

PEGGY DANS LES PHARES

Marie-Ève Lacasse

« Depuis que je te connais je vis avec l’inquiétude de te perdre. Pour la drogue, des hommes fantasques, des femmes bouleversantes qui t’emmènent ailleurs, là où je n’ai pas accès. Il y a les rivages poétiques qui ne m’ont jamais enchantée, les bals somptueux où je n’ai pas mes entrées, la rivalité vénéneuse d’un papier imbibé sous la langue et la complicité des piqûres que je n’ai jamais voulu partager. Je suis toujours arrivée à me frayer un chemin jusqu’à toi, conservant comme je le peux une dignité impériale. »

Mannequin, styliste, journaliste de mode, mariée à un grand résistant puis à Claude Brasseur, Peggy Roche a aussi été pendant vingt ans la compagne discrète de Françoise Sagan. Peggy dans les phares est le roman de cette passion dévorante traversée par les plus grandes figures de la vie littéraire et artistique de l’époque.

« Depuis que je te connais je vis avec l’inquiétude de te perdre. Pour la drogue, des hommes fantasques, des femmes bouleversantes qui t’emmènent ailleurs, là où je n’ai pas accès. Il y a les rivages poétiques qui ne m’ont jamais enchantée, les bals somptueux où je n’ai pas mes entrées, la rivalité vénéneuse d’un papier imbibé sous la langue et la complicité des piqûres que je n’ai jamais voulu partager. Je suis toujours arrivée à me frayer un chemin jusqu’à toi, conservant comme je le peux une dignité impériale. »

 

Roman | 248 pages | 14 x 21,5 cm | 26,95 $ (papier) 19,99 $ (numérique)

12 janvier 2017

ISBN : 978-2-89077-764-4

Ce qu'on en dit

« Marie-Ève Lacasse s’accorde non seulement le droit de renouer – avec brio – avec l’écriture romanesque sous son véritable nom, mais aussi celui d’être femme, libre et amoureuse. » Valérie Lessard, Le Droit

« Roman incandescent, d’une écriture conjuguant élégamment effervescence et gravité. » Dominic Tardif, Les Libraires

« Ce magnifique roman […] L’écriture si fine, si riche de l’auteure nous permet de saisir tout aussi bien le chatoiement d’un tissu que la grâce d’une nuque, l’ivresse de la vitesse, les affres de l’inquiétude amoureuse ou la sensualité d’une étreinte. » Chrystine Brouillet, Salut, Bonjour !

Envoyez à un ami

255 caractères maximum

Envoyer