Flammarion Québec

Contact
Titre, auteur, ISBN, mots-clés

SEXE ET DÉPENDANCES

Stephen McCauley

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Françoise Jaoüen

William Collins, agent immobilier à Boston, est adepte des rencontres par Internet. Lassé de cette vie sentimentale dominée par les contacts anonymes, il décide de faire vœu de chasteté. Résolution difficile à tenir, tant les tentations se multiplient pour le détourner de loisirs plus sages comme lire enfin dans son intégralité l’œuvre d’une certaine Simone de Beauvoir… Contacté par Charlotte et Samuel, de nouveaux clients en quête d’un bel appartement en centre-ville, il tente de prendre quelques leçons de bonheur auprès de ce couple qui le fascine. Lorsqu’il commencera à mieux les connaître, la façade ne tardera pas à se lézarder. Dans cette chronique hilarante et touchante de la vie quotidienne d’une Amérique moins sûre d’elle après le 11 septembre, Stephen McCauley utilise astucieusement le thème de l’immobilier comme métaphore du désir de changer de vie. Aussi grand humoriste que fin moraliste, il nous offre une galerie de portraits d’une rare lucidité et nous entraîne une nouvelle fois dans son univers d’une originalité et d’une drôlerie infinies.

William Collins, agent immobilier à Boston, est adepte des rencontres par Internet. Lassé de cette vie sentimentale dominée par les contacts anonymes, il décide de faire vœu de chasteté. Résolution difficile à tenir, tant les tentations se multiplient pour le détourner de loisirs plus sages comme lire enfin dans son intégralité l’œuvre d’une certaine Simone de Beauvoir…

Littérature | 314 pages | 15,2 x 22,9 cm | 26,95 $ (papier)

13 septembre 2006

ISBN : 978-2-89077-310-3

ÉPUISÉ

Ce qu'on en dit

« Ce qui vous fera succomber : l'humour, l'auto-dérision, le ton pas du tout politiquement correct. » Danielle Laurin, Elle Québec

« On ne doit pas rire avec n'importe qui, avec McCauley, c'est du sérieux. » Libération (France)

« Dans ses portraits d'une rare lucidité et d'une grande drôlerie, Stephen McCauley met en évidence les failles de la vie de couple et les tiraillements entre l'envie de faire le bien et toutes les autres tentations. » Manon Guilbert, Le Journal de Montréal

Aussi...

Envoyez à un ami

255 caractères maximum

Envoyer